italiano deutsch français

values
geothermal energy

values
biomass energy

values
energy savings

News

Présentation de Kyotherm dans la revue ThermPresse

Kyotherm va financer la réalisation d’installations de chaleur renouvelable

« Kyotherm veut, dans trois ans, produire annuellement 300 GWh pour le chauffage ou la climatisation de locaux ». C’est ce que vient de confier, lors d’un entretien exclusif avec ThermPresse, Arnaud Susplugas, X-Mines, président de cette SAS, qui vient de naître à Paris et qui interviendra dans le financement et la maîtrise d’ouvrage d’installations collectives de production de chaleur renouvelable. Société d’investissement spécialisée dans l’ingénierie financière et le montage contractuel de projets, Kyotherm apportera des financements à des porteurs de projets : collectivités publiques et surtout entreprises du secteur du génie climatique (producteurs d’énergie thermique, sociétés d’installation, de maintenance ou d’exploitation). Kyotherm rayonnera sur l’ensemble du territoire français. Le montant minimum de son investissement dans un projet sera de quelque 100 000 euros (soit l’équivalent d’environ 1 GWh/an pour un projet de géothermie ou de biomasse), explique M. Susplugas. Ce dernier, c’est à signaler, a travaillé antérieurement pendant quatre ans dans un célèbre groupe de services énergétiques. Kyotherm n’a encore passé aucun accord avec un porteur de projet, mais elle est en discussion pour une dizaine de projets, surtout en géothermie et en biomasse. En biomasse, il s’agit de petits réseaux de chaleur fonctionnant aux plaquettes forestières et desservant une dizaine de clients.

« En nombre de projets, poursuit M. Susplugas, la biomasse et la géothermie sont à peu près au même niveau, alors que nous sommes moins avancés en énergie solaire thermique, l’autre EnR que Kyotherm compte mettre en avant. L’un des projets envisagés concerne une nouvelle installation géothermique de 5 GWh/an sur aquifère superficiel, avec pompe à chaleur, en Ile-de-France. En production d’électricité, Kyotherm n’est intéressée que par des projets de cogénération. Les énergies fossiles ne seront présentes que comme énergies d’appoint dans les mix énergétiques de nos projets. » Kyotherm vise, à terme, un effectif de seulement cinq personnes, elle sous-traitera la conception des installations, leur réalisation, leur exploitation et leur maintenance. « En installations collectives de chauffage biomasse et de géothermie, il y a aujourd’hui en France une très forte demande et une très forte croissance, mais aussi beaucoup de projets, souvent très capitalistiques, par rapport aux capacités d’investissement limitées des porteurs de projets », souligne le président de Kyotherm, qui promet un coût “très compétitif” des financements apportés par Kyotherm.

Voir tous les articles de la catégorie News